Accueil Le Groenland Glace de terre Glace de mer Kayak Langues Le climat La côte Est Faune Flore
Accueil

Diagonale Groenland est une association de type loi 1901, déclarée à la sous-préfecture de Saint-Germain-en-Laye le 23 juin 2003, parue au Journal Officiel le 26 juillet 2003, N°30 page 4000

Baloum 2012 Marcheurs 2010 Tunu 2008 Diagonale 2006

Nos expéditions

Projets en cours

Pays des Fourrures

Un bruant des neiges mâle (Plectrophenax nivalis) reconnaissable à son plumage et son chant. Ils quittent généralement le Groenland en septembre-octobre pour y revenir en mars-avril.

   

Ce lièvre arctique (Lepus arcticus) porte encore son épaisse fourrure d'hivers. Elle restera blanche pour l'été, voire grisâtre sur le dos, mais elle aura perdu son duvet protecteur contre le froid.

   

Le caribou de la toundra (rangifer tarandus), seul cervidé du Groenland. Présent sur la côte ouest seulement, sa population fluctue fortement. Les bois de caribou ont longtemps constitué un matériau de fabrication d'objets usuels par les inuit.  

  

Le renard arctique (Alopex lagopus), photographié au printemps. En hivers sa fourrure est totalement blanche. Plus petit que notre renard européen, le renard arctique est réputé pour sa formidable capacité d'adaptation et son opportunisme dans sa quête de nourriture.

  

Et voici Nanoq, l'ours blanc (Ursus maritimus), seigneur de l'arctique. Une mère est suivie de son ourson. L'ours blanc est un formidable nageur qui se nourrit de phoques. Photos des ours prises sur la côte Est du Groenland, côte de Blosseville et Terre de Liverpool.  

  

Les oiseaux sont très nombreux au Groenland, oiseaux de mer et migrateurs.

Le Grand corbeau (Corvux corax), un des rares oiseaux présent toute l'année au Groenland. Vit souvent près des villages. Cri caractéristique qui s'entend de loin.  

  

Un grand cormoran (Phalacrocorax carbo) qui ne vient que sur la côte ouest autour de la baie de Disko. Ils arrivent en avril et repartent en août-septembre.

  

Toutes sortes de canards sont présents au Groenland en été. Un Eider à duvet (Somateria mollissima) qui migre entre l'Islande et le Groenland. Un Harle huppé (Mergus serrator) qui hiverne en Islande et aux îles britanniques.

  

Le guillemot de Brünnich (Uria lomvia). Les guillemots sont des pingouins, qui volent, contrairement à leurs cousins manchots de l'antarctique.


Le pingouin Torda (Alca torda) niche sur les falaises. Arrive en avril et repart en août pour hiverner en eau libre.


 Les lagopèdes (Lagopus mutus) sont les seuls galinacés du Groenland. En été la femelle possède un plumage qui la camoufle facilement dans la toundra. On les rencontre tout autour du Groenland sauf dans les montagnes. Ils sont sédentaires. La population varie beaucoup avec un pic tous les 10 ans. Dans les récits de Jules Verne notamment, les lagopèdes sont nommés sous leur nom anglais de ptarmigan.  


Le Macareux moine (Fratercula arctica), petit pingouin nichant tel un lapin dans des terriers au sommet des falaises. Très reconnaissable à son bec orangé et son air de clown triste.


Un Mergule nain (Alle alle), tout petit pingouin qui vit en colonie et vole en essaim de milliers d'individus. Leur cri caractéristique peut s'apparenter au sifflement du vent. Les inuit les chassaient à l'épuisette. Ils entrent dans les ingrédients du kiviac, recette basée sur un phoque faisandé farçi de mergules...


 Les oies bernaches sont connues des européens puisqu'elles hivernent dans nos contrées.

Ici des bernaches nonnette (Branta leucopsis) hivernent dans les îles britanniques, arrivent sur la côte nord est du Groenland en mai et repartent en août-septembre. Reconnaissables à leur tête blanche.


Le pétrel fulmar (Fulmarus glacialis). Ils quittent généralement les eaux groenlandaises en septembre pour y revenir en avril. Leur vol est très caractéristique, ils donnent l'impression de jouer en rasant les vagues. Ils semblent affectionner le gros temps et les mers formées pour s'adonner à leurs acrobaties en descendant jusque dans les creux des vagues.  


Une sterne arctique (Sterna Paradisaea) très reconnaissable à ses cris aigus et une agressivité légendaire pour tout intrus autour des nids. Elles hivernent en antarctique et réalisent ainsi la plus impressionante migration parmi les oiseaux.

   

Un "ours d'eau"  (water bear) surnommé ainsi à cause de sa forme apparentée à une peau d'ours. Il s'agit d'un petit animal extraordinaire, un tardigrade (Tardigrada), qui peut rester congelé dans la glace, grâce à sa faculter à se déshydrater et revivre lorsqu'il se réchauffe dans l'eau. Mais pour les trouver, prévoir une bonne loupe car il mesure moins de 0,8 mm. Vous pouvez consulter la page Tardigrades pour plus de détails.  


Les Baleines à bosses ou Jubartes, ou Mégaptères (Megatpera noveangliae), de la famille des rorquals, passent l'été dans les eaux polaires. De 25 à 30 tonnes elles peuvent atteindre 15m de long. Très fréquente dans la baie de Disko.

Un peu de la faune du Groenland