Accueil Le Groenland Glace de terre Glace de mer Kayak Langues Le climat La côte Est Faune Flore
Accueil

Diagonale Groenland est une association de type loi 1901, déclarée à la sous-préfecture de Saint-Germain-en-Laye le 23 juin 2003, parue au Journal Officiel le 26 juillet 2003, N°30 page 4000

Baloum 2012 Marcheurs 2010 Tunu 2008 Diagonale 2006

Nos expéditions

Projets en cours

Pays des Fourrures

Les tardigrades sont appelés également Ours d'eau (water bear) à cause de leur morphologie et leur manière de se mouvoir qui rappellent celles des ours. Ils forment un groupe proche des arthropodes. Avec une longueur de 0.05 à 1.25 mm ils sont parmi les plus petits animaux multicellulaires.


Malgré l'absence de système circulatoire et d'organe respiratoire, l'anatomie du tardigrade est extrêmement complexe. Leur corps est couvert d'une couche de chitine comme les insectes. Les mâles recherchent activement les femelles, la plupart des espèces ayant des comportements de séduction et des rites d'approche.


Les tardigrades vivent selon les espèces dans les mousses, les lichens ou dans la mer. Ils sont dispersés sur la planète entière, des grandes profondeurs marines aux pics himalayens. A l'inverse des autres groupes d'espèces, leur nombre ne décroit pas avec la température des régions polaires. En fait, plus de la moitié des 600 espèces recensées aujourd'hui vivent en arctique ou en antarctique. 115 espèces sont connues au Groenland et seulement 33 au Danemark.


Les tardigrades sont capables de rivaliser avec les autres animaux microscopiques jusque dans les environnements les plus sévères. Leur incroyable capacité à survivre est liée au fait que beaucoup d'entre eux sont capable de dessication durant n'importe quelle étape dans leur cycle de vie. Par exemple, des oeufs de tardigrades sont régulièrement trouvés dans les échantillons qui sont testés pour apporter des informations sur le contenu en pollen pour les personnes victimes d'allergies.


Les études de laboratoires ont démontré que les tardigrades en état de dessication, la cryptobiosis*, sont capable de supporter des conditions aussi drastiques que des radiations radioactives, le vide et les solvants organiques jusqu'à 96% d'alccol ou d'éther. Dans cet état,  les tardigrades peuvent être chauffé jusque 100°C ou placé dans l'hélium liquide à la température de -272°C sans être endommagés. On présume que le métabolisme de l'animal est entièrement stoppé du fait qu'aucun processus biologique ne peut avoir lieu en l'absence d'eau.


Cet état peut durer plusieurs années. En condition d'humidité normale les tardigrades meurent habituellement environ après 7 ans, mais ils sont capables de survivre bien plus longtemps dans un milieu cryogène. Ceci est probablement vrai également pour le tardigrade de l'Inlandsis groenlandais qui ne semble pas subir de dégel chaque été.

  

*Cryptobiosis : Il s'agit d'une forme extrême de tolérance à la congélation dans laquelle l'animal est capable d'endurer une complète déshydratation qui lui permet de survivre des années à des températures extrêmement basses, dans certains cas proches du 0 absolu à -273°C.

Les tardigrades

Librement traduit de « The Ecology of Greenland »

Tardigrada